Aller au contenu principal
INTERNET DES OBJETS

Ultrascope

Patrouiller l'espace à la recherche de danger imminent

DES CAPACITÉS NOUVELLES POUR LES ASTRONOMES AMATEURS GRÂCE À L'IMPRESSION 3D

La chasse aux astéroïdes est désormais plus accessible grâce à l'Ultrascope de l'Open Space Agency (OSA), un observatoire robotique automatisé que chacun peut fabriquer à l'aide d'une imprimante 3D. Pour 750 dollars US, les passionnés d'astronomie reçoivent un kit de démarrage contenant tous les composants requis et les modèles 3D pour imprimer le châssis, ainsi que des instructions d'assemblage. Cherchant au départ à permettre à tout un chacun de disposer d'un télescope de qualité, OSA espère atteindre des milliers de personnes venant du monde entier pour créer une communauté de chasseurs d'astéroïdes capables d'aider la NASA à détecter et à suivre des objets proches de la Terre et susceptibles de causer des dommages de grande ampleur. OSA a travaillé avec le 3DEXPERIENCE Lab pour concevoir l'Ultrascope, à l'aide des applications de conception et de simulation Dassault Systèmes, et pour produire un prototype dans son FabLab.

L'observation de l'espace pour tous grâce à un observatoire robotique imprimé en 3D

On entend régulièrement parler d'astéroïdes dont la trajectoire passe un peu trop près de notre planète, évitant de peu une collision synonyme de dégats humains et matériels. D'après le programme Near-Earth Object de la Nasa, tous les 10 000 ans environ, des astéroïdes de plus de 100 mètres de diamètre percuteraient la surface de la Terre, causant de nombreux dommages. Si la probabilité de ce scénario est faible, des astéroïdes plus petits et moins dangereux n'en frôlent pas moins souvent la Terre.
La NASA en suit de nombreux sur son site web, mais ceux-ci ne représentent qu'une fraction des astéroïdes à proximité de l'orbite de la Terre. La NASA ne repère pas tous les objets volant à proximité car elle ne dispose pas de suffisamment de télescopes pour assurer cette mission. Des efforts supplémentaires doivent être faits pour suivre et même détruire ces objets s'il est prouvé que leur trajectoire croise celle de la Terre ou d'un satellite en orbite.

Fondé par James Parr, l'Open Space Agency vise à rassembler une communauté d'explorateurs en mesure de surveiller l'espace pour y repérer les astéroïdes en approche. L'ONG a développé les plans d'un observatoire robotique automatisé en open source que tous les passionnés d'astronomie peuvent télécharger et fabriquer à l'aide d'une imprimante 3D.
Piloté par un smartphone, ce « télescope chasseur d'astéroïde » personnel permet aux amateurs de surveiller les astéroïdes dans l'espace, voire d'informer la NASA grâce à un système qui télécharge automatiquement les informations collectées afin qu'elles puissent être analysées par les experts de la NASA. Le smartphone sert d'appareil de réception pour capturer les images prises par le télescope et assure la connexion aux autres membres de la communauté qui ont le même télescope.
En plus de chasser les astéroïdes, l'Ultrascope permet évidemment aux astronomes en herbe d'observer les astres et les planètes qui nous entourent.

Actuellement au stade de la preuve de concept, l'Ultrascope sera livré sous forme de kit de démarrage contenant des matériaux, miroirs, lentilles, moteurs et parois ainsi que les fichiers 3D pour imprimer et découper au laser le châssis du télescope. Le modèle d'entrée de gamme coûtera environ 750 dollars US.

L'équipe

OSA est une équipe d'explorateurs de l'espace qui pensent que la technologie d'aujourd'hui permet au plus grand nombre d'observer le ciel. Son PDG, James Parr, est assisté d'un directeur technique, Jordan McRae, qui conduit le développement technique de l'Ultrascope. Leur approche consiste à utiliser des technologies collaboratives et de fabrication additive pour réduire le coût de construction du télescope et permettre aux passionés de se joindre à eux à la recherche d'astéroïdes.

  • James Parr
    James Parr
    FONDATEUR DE L'OSA
  • Jordan MCRae
    Jordan MCRae
    INGÉNIEUR
  • ANCHAL BASSI
    ANCHAL BASSI
    RESPONSABLE DU PROGRAMME
  • JON RUSHTON
    JON RUSHTON
    CONCEPTEUR
  • STEFAN KUEPPERS
    STEFAN KUEPPERS
    TECHNOLOGUE
  • EMMA HOLLEN
    EMMA HOLLEN
    COMMUNITY MANAGER

Collaboration

À l'issue d'un concours d'objets connectés organisé par Dassault Systèmes en 2015, l'Open Space Agency a reçu le prix du concept le plus innovant dans les catégories design et fonction pour son télescope d'un mètre de long. Les inventeurs ont été invités à rejoindre le3DEXPERIENCE Lab et à profiter des solutions de Dassault Systèmes pour finaliser leur conception et produire leur prototype dans le FabLab 3DS du campus. Les ingénieurs de l'Open Space Agency ont accès au logiciel de conception et de simulation sur le Cloud et à une communauté créée sur la 3DEXPERIENCE platform où les membres du projet peuvent échanger des idées et collaborer pour affiner leur plans. L'entreprise reçoit également formations et conseils de la part d'experts Dassault Systèmes qui consacrent une partie de leur temps à aider les ingénieurs de l'OSA à faire le meilleur usage des applications3DEXPERIENCE pour créer un modèle 3D prêt à la production de l'Ultrascope.

Projets similaires

Soumettre votre projet

Pensez-vous que votre projet
est l'innovation de demain ?
Rejoignez-nous !

Soumettre votre projet